« Y a pas de soucis », « Au jour d’aujourd’hui », « Ça va le faire » : ce que nos tics de langage révèlent de nous

En fait, c’est clair, au jour d’aujourd’hui, nos conversations sont truffées d’expressions agaçantes … surtout chez les autres. Et, on ne va pas se mentir, les médias et les réseaux sociaux accélèrent la popularisation de ces expressions.

J’dis ça j’dis rien / On va pas se mentir / J’ai envie de dire / C’est que du bonheur / Y’a pas de soucis … Autant d’expressions qui donnent parfois l’envie de voler dans les plumes de son interlocuteur. Mais comment ces tics de langages apparaissent-ils ? Comment les attrape-t-on et à quoi servent ces mots creux et souvent vides de sens ?

Ali Rebeihi a réuni dans Grand bien vous fasse une linguiste, un journaliste, un écrivain et une sémiologue pour tenter de répondre à toutes ces questions. Et, en la matière, on verra que notre inconscient se rappelle bien souvent à notre bon souvenir.

La suite :
https://www.franceinter.fr/societe/y-a-pas-de-soucis-au-jour-d-aujourd-hui-ca-va-le-faire-ce-que-nos-tics-de-langage-revelent-de-nous

Ce contenu a été publié dans Langue & échanges, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *