Un service public d’éducation à construire

Entretien avec Philippe Meirieu
L’état des lieux de la maison Éducation nationale est bien sinistre. C’est en ouvrant portes et fenêtres, en s’appuyant sur le dynamisme des différents acteurs dans et hors l’école que la rénovation pourra être engagée, que des architectures nouvelles pour l’éducation des enfants pourront être explorées.
Interrogé par les Cahiers pédagogiques, Philippe Meirieu, vice-président du Conseil régional Rhône Alpes, se déclare « très déçu que les « projets éducatifs » des deux grandes formations politiques françaises se résument à des projets de réforme de l’institution scolaire ». Il propose la constitution d’unités pédagogiques à taille humaine dur la base du volontariat. Il préconise également  « de structurer le cursus scolaire en unités capitalisables ».
http://www.cahiers-pedagogiques.com/spip.php?article7471

Ce contenu a été publié dans Pédagogie & échanges, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.