La France et l’Allemagne face à la crise de l’euro : à la recherche de la convergence perdue

Pascal KAUFFMANN et Henrik UTERWEDDE
L’actualité européenne récente a été marquée par un certain nombre de controverses franco-allemandes depuis le début de la crise économique de 2007 et de la crise budgétaire et monétaire en 2010, qui ont laissé des traces significatives. Les divergences entre les deux gouvernements ont été largement relayées par les médias et ont donné lieu à des échanges publics souvent vifs, mais les deux gouvernements ont fini par trouver des compromis.
Ces controverses sont dans une certaine mesure inévitables, en ce qu’elles renvoient à des questions de fond non (ou insuffisamment) tranchées dans la construction de l’union économique et monétaire. Ces dernières exigent désormais des choix fondamentaux interpellant les modèles économiques des États membres. Par l’imbrication avancée des membres de l’UE, ces choix touchent directement le cœur des économies nationales, leurs modèles de croissance, leurs préférences nationales. 
Cet article tente de déchiffrer les positions allemandes et françaises sur les points sensibles des débats européens actuels. Une meilleure compréhension de leurs logiques respectives et de leurs motivations profondes permet de faire le point des divergences mais aussi des rapprochements possibles.
Pascal Kauffmann est professeur agrégé de Sciences économiques à l’université Montesquieu-Bordeaux 4. Henrik Uterwedde est directeur adjoint du Deutsch-Französisches Institut (DFI) à Ludwigsburg.
http://www.ifri.org/?page=detail-contribution&id=6135

Ce contenu a été publié dans Relations franco-allemandes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.