Comment l’Allemagne va sortir du nucléaire

Un peu plus de six mois après avoir accordé aux grandes compagnies énergétiques allemandes la prolongation de douze ans en moyenne des réacteurs les plus anciens du pays, le gouvernement d’Angela Merkel a approuvé, lundi 6 juin, un projet de loi visant à sortir de façon anticipée du nucléaire civil. Les dernières centrales fermeront au plus tard en 2022. A cette date, les énergies renouvelables devront avoir largement pris le relais des 22 % d’électricité aujourd’hui produits par l’atome. Selon les prévisions de Berlin, au moins 35 % du total de l’énergie consommée outre-Rhin devra provenir du renouvelable.
Aussi spectaculaire et politique qu’il paraisse au premier abord, ce „tournant énergétique“ ne doit pas tromper : l’Allemagne prépare depuis longtemps son passage au tout-renouvelable. Le plan de sortie du nucléaire prévu par le gouvernement actuel reprend peu ou prou le projet qui avait déjà été négocié en 2000 par celui – SPD-Verts – qui était dirigé par Gerhard Schröder. A l’époque, il prévoyait l’arrêt de la dernière centrale aux alentours de 2021.
http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/06/06/comment-l-allemagne-va-sortir-du-nucleaire_1532287_3234.html

Dieser Beitrag wurde unter Deutsch-französische Beziehungen veröffentlicht. Setze ein Lesezeichen auf den Permalink.

Kommentare sind geschlossen.